Retour à l'accueil
  Accueil   Contact   Soutenir l'AMPPO 


Recevez notre Newsletter


Le Site de la ville d'OYONNAX
THEMATIQUES 
 OBJETS ET METIERS

LE MUSEE AUJOURD'HUI 
 INFORMATIONS PRATIQUES

L'AMPPO 
 MIEUX NOUS CONNAÎTRE
 SOUTENIR l'AMPPO

CREDITS ET REMERCIEMENTS 
 REMERCIEMENTS
 CREDITS


 


   
English




 


                        Acquisition par l’AMPPO d’un dessin de Gustave MIKLOS.

Réalisé en 1965  pour célébrer la naissance du fils de sa voisine,rue J.J.Rousseau ,à Oyonnax où il résidait.

Cette œuvre viendra enrichir les collections du musée.

 

 

Gustave MIKLOS                                    

 

 est né à Budapest en Hongrie en 1888, où il a suivi les cours de l’école des Arts Décoratifs. En 1909, il rejoint à Paris son ami et compagnon d’études, Joseph Csaky.

Il suit les cours de l’Ecole spéciale d’Architecture et de l’Académie de la Palette… et dès 1910, expose au salon d’Automne. Il suit l’enseignement de Metzinger et il assimile le cubisme de façon très personnelle.

A la guerre de 1914, il s’engage dans le Bataillon des Volontaires Etrangers, et après avoir transité par l’Afrique du Nord, arrive à Salonique en Macédoine en 1917.  Sa découverte du monde byzantin change complètement sa vision et sa conception de l’art.

.

 

De retour à Paris en 1919, il affirme son appartenance à l’école cubiste et participe au Salon d’Automne et expose des toiles au Salon des Indépendants.

A partir de cette époque, son activité va s’orienter vers de nouveaux  moyens d’expression : les émaux champlevés, le métal repoussé, les arts décoratifs et enfin la sculpture.

En 1923, ayant renoncé à la peinture, il expose pour la première fois ses sculptures au Salon d’Automne : ce sont des œuvres non figuratives en bois polychrome.

Sa consécration en tant que sculpteur date de 1928 lorsque la Galerie de la Renaissance, rue Royale à Paris, organise une importante exposition rétrospective : plus de trente sculptures sont présentées, parmi les plus importantes et les plus significatives de son œuvreEn 1929, il participe à la création de l’Union des Artistes Modernes et expose régulièrement avec ce groupe.

Bien que naturalisé français, mais trop agé, il ne participe pas à la seconde guerre mondiale. Privé alors de toute ressource, il doit trouver un travail fixe et rémunérateur. C’est grâce à l’intervention de René Herbst, alors président de l’U.A.M, qu’il obtient en 1940, un poste de professeur auxiliaire de dessin d’art à l’Ecole Nationale Professionnelle des Matières Plastiques d’Oyonnax.

Il s’y consacra jusqu’en 1952, mais semble-t-il, sans grande satisfaction.

En 1950, il vend son atelier parisien et renonce définitivement à son retour à Paris.

Déçu et malade, il meurt dans sa maison d’Oyonnax le 5 mars 1967.

D’après Félix Marcilhac. Catalogue de l’exposition Gustave Miklos au Centre Culturel Aragon d’Oyonnax. Décembre 1983- Janvier 1984.

 Accueil   Contact   Mentions légales   Protection des données 
Retour à l'accueil